Qu’est-ce que le moyeu de roue et à quoi sert-il ?

Le moyeu de roue est une pièce du système de direction permettant de faire la jonction entre l’axe de direction, fixe et la roue du véhicule, plus précisément sa jante, qui elle, se trouve en rotation. À cette fonction de base qui remonte presque aussi loin que l’invention de la roue, sont venus s’ajouter diverses fonctionnalités technologiques. Aussi, les moyeux de roues modernes servent-ils également de support aussi bien aux freins du véhicule qu’à la bague de capteur ABS et participent ainsi à la sécurité du véhicule. Le moyeu de roue est de par sa conception même une pièce solide. Cependant, les nombreuses contraintes et chocs auxquels cette pièce de première importance se trouve confrontée lors de la marche du véhicule la mettent à rude épreuve. Prêtez donc toujours attention aux signaux révélateurs d’usure avancée de cette pièce et sachez prendre les mesures qui s’imposent le cas échéant. C’est ce que nous allons voir ici.

À quels symptômes reconnaît-on un moyeu de roue défectueux ?

Les moyeux de roue sont des pièces automobiles robustes, fabriquées soit en acier, soit en aluminium. L’aluminium présente plusieurs avantages : il ne se corrode pas et permet de réduire la consommation de carburant grâce à un gain de poids. Bien que les moyeux de roue d’une voiture soient soumis à des forces importantes pendant la conduite, ils sont conçus pour résister jusqu’à plus de 180.000 kilomètres, ce qui équivaut à 100 millions de rotations environ. La rotation permanente et les contraintes exercées lors de la conduite entraînent une usure, c’est pourquoi il arrive que les propriétaires de voitures doivent envisager de changer un ou plusieurs moyeux de roue de temps à autre. La raison principale du remplacement d’un moyeu de roue est un roulement de roue défectueux.

Un roulement de roue défectueux produit un bruit de bourdonnement qui peut s’amplifier ou s’atténuer lors de la conduite en fonction des conditions de la route. Au début, les dommages aux roulements de roue ne sont pas faciles à repérer, le bruit sera à peine perceptible. Toutefois, ce bruit peut s’intensifier après une courte période, souvent après quelques centaines de kilomètres supplémentaires seulement. Pour déterminer de quel côté le roulement est défectueux, une petite astuce peut s’avérer utile : si la situation routière le permet, passer au point mort à l’approche d’un virage. Cela a pour effet de réduire le bruit du moteur. Si le bruit de bourdonnement des roulements de roue augmente dans un virage à droite, cela indique que le roulement gauche est défectueux, celui-ci étant davantage sollicité lors d’un virage à droite. Si au contraire le bruit diminue, c’est probablement le côté droit qui est défectueux, car le roulement de roue droit est déchargé dans un virage à droite. Dans un virage à gauche, le bruit se comportera de façon opposée.

Un autre symptôme possible d’un moyeu de roue endommagé est une augmentation de la consommation de carburant, due à la résistance accrue d’un roulement défectueux. Mais avant cela, un bruit important devrait d’ores et déjà être perceptible pendant de la conduite. Il peut arriver que la conduite devienne saccadée, ce qui sera particulièrement perceptible dans le volant.

Outre le roulement de roue défectueux, des goujons arrachés ou des filetages défectueux peuvent nécessiter le remplacement du moyeu de roue. Dans certains cas, le remplacement du moyeu de roue peut également s’avérer utile en cas de rupture de la bague du capteur ABS, car il est plus rapide que le montage d’une nouvelle bague de capteur. Enfin, le moyeu de roue détermine, par son diamètre et le nombre de boulons ou de trous de roue, quels freins et quelles jantes peuvent être montés sur la voiture. Dans le cadre d’un tuning, il peut donc être nécessaire de changer la pièce d’origine.

Comment remplacer un moyeu de roue ?

Le remplacement d’un moyeu de roue n’est pas une mince affaire et vous aurez besoin de solides connaissances en mécanique pour mener à bien cette tâche. Aussi, si vous avez le moindre doute, faites tout de suite appel à un professionnel. Si vous vous sentez d’attaque, procédez comme suit.

Tout d’abord, vous aurez besoin du matériel suivant :

  • Un cliquet d’entraînement ⅜
  • Un jeu de douilles drive ⅜ – métriques et standard
  • Une clé dynamométrique de ⅜ ou ½ pouce de diamètre
  • Une barre de rupture de ½ pouce d’entraînement
  • Un jeu de douilles pour roues de ½ pouce d’entraînement
  • Un jeu de douilles pour roues de ½ pouce d’entraînement – métriques et standard
  • Un jeu de douilles Allen métriques et standard
  • Un jeu de douilles pour écrou d’essieu
  • Un marteau en laiton
  • Un jeu de clés combinées, métriques et standard
  • Des gants jetables
  • Une lampe de poche
  • Un cric de sol et ses supports de cric
  • Une barre de frappe

Une fois le matériel réuni, procédez comme suit :

  1. Commencez par préparer votre zone de travail. Assurez-vous que le véhicule est sur une surface plane et sûre, et que vous avez serré le frein à main.
  2. Desserrez les écrous de roue. Utilisez une barre de rupture à entraînement de ½ pouce et un jeu de douilles pour écrous de roue pour desserrer tous les écrous de roue et les écrous d’essieu (le cas échéant) avant de soulever le véhicule.
  3. Après avoir soulevé votre véhicule à l’aide d’un cric et l’avoir placé sur des chandelles, vous pouvez retirer les roues. Placez les roues sur le côté, loin de la zone de travail.
    Veillez à soulever le véhicule au bon endroit ; généralement, sur les côtés, sous le véhicule, se trouvent des soudures en pince que vous pouvez utiliser à cet effet. Veillez ensuite à placer les béquilles directement sous la carrosserie ou le châssis.
  4. Retirez l’ancien moyeu de roue. Retirez l’écrou de l’essieu s’il y en a un. Commencez ensuite à démonter les freins en retirant les boulons de l’étrier et les boulons du support. Retirez ensuite le rotor. Si le véhicule est équipé de freins antiblocage, débranchez toutes les fiches du faisceau de câblage. Desserrez tous les boulons qui maintiennent le moyeu de roue sur le porte-fusée. Une fois cette opération terminée, vous devriez pouvoir retirer le moyeu de roue d’un seul tenant.
  5. Installez à présent le nouveau moyeu de roue et les pièces de frein. Travaillez dans l’ordre inverse de la façon dont vous avez tout retiré. Commencez par boulonner le nouveau moyeu de roue sur la fusée d’essieu. Pensez à rebrancher le connecteur du capteur ABS s’il y en a un. Serrez ensuite les boulons selon les spécifications prévues, qui peuvent être trouvées en ligne ou dans le manuel d’entretien du véhicule. Réinstallez le rotor sur le moyeu et commencez à rassembler les freins. Réinstallez le support de frein sur le porte-fusée, serrez-le au couple, puis réinstallez les plaquettes et l’étrier sur le support et réinstallez l’écrou de l’essieu le cas échéant.
  6. Vous pouvez maintenant installer les roues. Replacez les roues sur les moyeux en utilisant les écrous de roue. Serrez-les tous à l’aide d’un cliquet et d’une douille.
  7. Retirez le véhicule des crics. Saisissez le cric, placez-le à l’endroit approprié sous le véhicule et soulevez la voiture jusqu’à ce que vous puissiez retirer les supports de cric. Vous pouvez ensuite redescendre le véhicule sur le sol.
  8. Serrez les roues au couple. La plupart des voitures utilisent un couple compris entre 80 et 100 ft lb. Les SUV et les camions utilisent généralement un couple compris entre 90 ft lbs et 120 ft lb. Utilisez une clé dynamométrique de ½ pouce et serrez les écrous de roue selon les spécifications appropriées.
  9. Faites un essai routier du véhicule. Puisque vous avez démonté les freins, assurez-vous de pomper la pédale de frein à quelques reprises pour que les plaquettes puissent se remettre en place sur le rotor. Lors de l’essai de conduite, assurez-vous qu’il n’y a plus de bruit provenant du roulement de moyeu. Si vous n’entendez rien, vous pouvez considérer que le travail est terminé.

Les moyeux de roue sont des pièces essentielles de tout système de roulement. On peut aisément prétendre que leur invention est concomitante de celle de la roue ! Au cours des années, ils ont connu de nombreuses améliorations et fait l’objet d’un projet technologique conséquent. Aujourd’hui les moyeux de roue représentent tout à la fois des pièces à la faculté de résistance remarquable mais aussi dont un éventuel dysfonctionnement peut avoir des effets considérables. Dans cet article, nous vous expliquons brièvement en quoi consiste un moyeu de roue, à quels signes il peut vous être possible d’identifier un possible dysfonctionnement et, si vous vous sentez d’attaque, comment procéder vous-même au remplacement d’un moyeu de roue endommagé.

Sources d’informations:
https://www.piecesdiscount24.fr/pieces/moyeu-de-roue
https://www.fiche-auto.com/2021/08/comment-changer-un-moyeu-de-roue.html

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...