À quoi servent les amortisseurs d’une voiture ?

Les amortisseurs sont un des éléments du système de suspension, un mécanisme conçu pour absorber tout ou partie des chocs de la route afin de procurer un meilleur confort de conduite aussi bien au conducteur qu’à ses passagers. Un amortissement efficace protège également le véhicule dans son ensemble des chocs dus aux aléas de la route. Le système de suspension d’un véhicule au sens large comporte quantité de pièces qui comprennent aussi bien les pneumatiques, les ressorts, les amortisseurs et bien d’autres. C’est l’action combinée de ces différentes pièces qui permet un amortissement efficace des chocs.

Comment fonctionnent les amortisseurs ?

Sans suspension, la conduite automobile serait trop inconfortable et les dégâts au matériel très rapides. Le premier rempart contre les aléas de la route est offert par les ressorts de suspension qui équipent tout véhicule. Ceux-ci offrent une résistance mécanique aux chocs et sont capables d’en absorber une grande partie tout en maintenant les roues à leur place. Les ressorts sont assistés dans leur tâche par l’action combinée des amortisseurs, qui jouent un rôle de stabilisateurs. La quasi-totalité des automobiles individuelles actuelles sont équipées d’amortisseurs hydrauliques, le reste étant équipées de systèmes à gaz, plus performants mais aussi bien plus chers et réservés la plupart du temps aux véhicules tout-terrain et de charge.

Les systèmes de suspension hydrauliques fonctionnent à eux à l’aide de deux tubes (ce qui leur vaut le nom d’amortisseur bitube) qui, emboîtés l’un dans l’autre, forment deux chambres (A et B). La tige de l’amortisseur répercute les mouvements dus au relief de la route à l’intérieur de la chambre A, remplie d’un fluide visqueux composé la plupart du temps d’huile. Sous l’action de ces mouvements, cette huile est forcée au travers d’orifices à l’intérieur de la chambre B. La chambre B, placée sous pression, lorsque la résistance due à l’obstacle ou l’irrégularité de la route disparaît, celle-ci force l’huile à retourner dans la chambre A de l’amortisseur et, par l’intermédiaire de la tige d’amortisseur, la roue à maintenir sa position initiale, assurant la meilleure tenue de route possible et permettant de contrôler les mouvements de va-et-vient des ressorts. Il se dégage de ce processus de mise sous pression et de relâchement consécutif de la chaleur qui doit être évacuée.

Qu’est-ce qui peut endommager les amortisseurs et quels sont les symptômes d’amortisseurs endommagés ?

En fonction de la nature des routes parcourues et du style de conduite, les ressorts et amortisseurs s’usent plus ou moins facilement, ils perdent en élasticité et en capacité de résistance. En raison des sollicitations quotidiennes, les amortisseurs perdent peu à peu leur efficacité et leur usure prématurée peut être due à :

  • saleté de la route, humidité ou sel de déneigement
  • de très longues périodes d’immobilisation de la voiture
  • des fuites non détectées
  • un chargement lourd et fréquent
  • mauvaises conditions routières permanentes
  • une conduite sportive (dans ce cas, les joints de la tige de piston s’usent plus rapidement)

En tant que pièces d’usure, les ressorts d’amortisseur doivent être remplacés tous les 80 000 kilomètres environ, mais cela dépend de beaucoup de facteurs. Référez-vous toujours au manuel d’entretien de votre véhicule pour savoir quand procéder au remplacement. Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence de ressorts ou d’amortisseurs en bout de course :

  1. Un phénomène de balancement du véhicule
  2. La voiture penche d’un côté
  3. Augmentation de la distance de freinage
  4. Bruits de choc lors de la conduite, ou plus particulièrement lors du freinage
  5. Usure inégale des pneus
  6. Présence d’huile sur le sol sous le véhicule à l’arrêt
  7. L’avant du véhicule plonge lors du freinage

Comment changer les amortisseurs ?

Si vous décidez de vous changer vos amortisseurs et ressorts d’amortisseurs vous-même, commencez par vous procurer le matériel nécessaire :

  1. Cric de sol
  2. Béquilles de cric
  3. Cales de roue
  4. Différentes clés

Procédez ensuite comme suit :

Calez les roues. Placez des cales et des blocs de roue devant et derrière au moins un pneu à l’extrémité du véhicule opposée à celle où vous travaillez.
Relevez le véhicule. Soulevez le véhicule à l’aide de crics à partir des points de levage appropriés ou d’un emplacement solide du châssis/de la carrosserie.
Placez les supports de cric. Tout comme pour le levage du véhicule, placez les béquilles à un endroit solide du châssis pour soutenir le véhicule. Une fois en place, abaissez lentement le véhicule sur les béquilles.

Pensez à placer le cric de sol pour soutenir la suspension sous chaque coin lorsque vous remplacez les amortisseurs, car la suspension s’abaisse un peu lorsque vous retirerez l’amortisseur. Remarquez que le remplacement des amortisseurs avant et arrière est pratiquement le même à quelques exceptions près. L’accès aux boulons inférieurs des amortisseurs se fait généralement par le dessous du véhicule. Les boulons supérieurs des amortisseurs avant sont généralement accessibles sous le capot. Sur certains véhicules, les amortisseurs arrière sont accessibles par le dessous du véhicule. Sur d’autres, les supports supérieurs sont parfois accessibles depuis l’intérieur du véhicule dans des zones telles que la tablette arrière ou le coffre. Vérifiez les emplacements de montage de vos amortisseurs avant de commencer. Procédez ensuite comme suit :

Retirez le boulon supérieur de l’amortisseur. Si vous retirez d’abord le boulon supérieur de l’amortisseur, il sera plus facile de faire glisser l’amortisseur par le bas.
Retirez le boulon inférieur de l’amortisseur. En retirant d’abord le boulon d’amortisseur supérieur, vous pouvez maintenant abaisser l’amortisseur pour le faire sortir par le bas du véhicule. Sinon, il tomberait si vous retirez le boulon inférieur avant le boulon supérieur.
Installez le nouvel amortisseur. Depuis le dessous du véhicule, poussez la partie supérieure de l’amortisseur dans son support supérieur. Demandez à un ami de vous aider à fixer le boulon de l’amortisseur dans le support supérieur pendant que vous le poussez vers le haut.

Conseil : Les amortisseurs sont généralement emballés en position comprimée, maintenus par une sangle en plastique. La charge de gaz contenue dans les amortisseurs peut les rendre difficiles à comprimer à la main. Le fait de laisser cette sangle en place jusqu’à ce que vous fixiez le support supérieur facilite généralement l’installation. Coupez-la une fois que vous avez fixé le boulon de l’amortisseur supérieur.

Installez le boulon de l’amortisseur inférieur. Une fois que vous avez aligné l’amortisseur sur le support de suspension, fixez le boulon d’amortisseur inférieur.

Remarque : Si vous remplacez les quatre amortisseurs, il n’y a pas d’ordre à suivre. Changez d’abord l’avant ou l’arrière si vous le souhaitez. Le levage et le support du véhicule sont les mêmes à l’avant et à l’arrière. Mais remplacez-les toujours par paire !

Résumé

Les amortisseurs et leurs ressorts sont essentiels aussi bien au confort qu’à la sécurité de conduite de votre voiture. Ils subissent de nombreuses contraintes et s’usent avec le temps. Aussi, il est primordial de les changer régulièrement, en moyenne, tous les 80 000 kilomètres, même si cela varie beaucoup d’un véhicule à l’autre. Certains signes peuvent et doivent vous alerter sur des amortisseurs défaillants. Si vous pensez que vos amortisseurs ou leurs ressorts sont en bout de course, faites-les remplacer ou remplacez-les vous-même, comme expliqué ici.

Sources d’information:
https://www.piecesauto24.com/amortisseurs
https://www.leprogres.fr/magazine-automobile/2021/10/05/quel-amortisseur-choisir-pour-votre-voiture

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
Loading...